Poitiers : le lycée Nelson-Mandela met en avant les femmes scientifiques

Au lycée Mandela des femmes scientifiques sont interviewées pour casser les stéréotypes de genre liés aux carrières.
Au lycée Mandela des femmes scientifiques sont interviewées pour casser les stéréotypes de genre liés aux carrières.
© Photo NR

La classe européenne a interviewé des femmes allemandes et françaises ayant choisi la voie royale. L’objectif est d’inspirer des carrières chez les lycéennes.

Les statistiques montrent que les femmes réussissent au lycée dans les matières scientifiques, mais après elles ne continuent pas dans ces filières. C’est souvent la pression qui vient autour qui les stoppe.
Pour voir plus de femmes se lancer dans des carrières scientifiques, Svend Walter, professeur de physique-chimie au lycée Nelson-Mandela, et son collègue Renaud Laffontas, professeur d’allemand, ont monté avec des élèves de seconde en classe européenne un projet bilingue d’interviews vidéo de femmes scientifiques, associé à un site internet (*), dans le cadre d’un échange avec un lycée d’Hambourg.
“ La science est accessible aux femmes ”Après trois entretiens réalisés en mars en Allemagne par les lycéens français, les élèves d’outre-Rhin ont enregistré, hier, au lycée poitevin trois autres face caméra. « Les disciplines scientifiques ne sont pas genrées, contrairement à ce que l’on peut penser, rappelle Pauline Poinet, enseignante chercheuse en chimie biochimie à l’université de Poitiers invitée pour parler de son métier. A mon avis, c’est intéressant de démontrer que la science est accessible aux femmes. » Loranne Vernisse, docteur en physique à l’université de Poitiers abonde dans ce sens : « C’est plutôt un métier d’homme. La dernière femme qui a été embauchée avant moi l’a été il y a 10 ans. Mais, je ne me suis pas sentie exclue », assure-t-elle.
Ce qui n’est pas toujours le cas dans des milieux très masculin, comme l’a montré une intervenante travaillant à Airbus. « Cela montre aussi aux garçons que ce n’est pas idéal de travailler qu’avec des hommes », précise l’initiateur du projet. « On a tous notre façon de penser, reprend Loaranne Vernisse. La diversité est vraiment importante dans le travail, et dans la société en général. » Un sentiment partagé par Jenny, 15 ans, qui ne se destine pas à une carrière scientifique malgré la profession de sa mère, une informaticienne interviewée à Hambourg.
Lutter contre les discriminations« L’objectif est de lutter contre les discriminations envers les femmes », résume Svend Walter, qui a lui-même constaté dans ses classes la présence d’une majorité d’élèves masculins. Pour cela, les domaines de la physique, la chimie, la biologie et l’informatique – « avec l’entrée du code informatique l’année prochaine », précise l’enseignant – sont étudiés. Pour casser une barrière psychologique qui peut exister, le projet continuera à vivre dans les années scolaires à venir pour mettre en lumière des femmes scientifiques, et ainsi inspirer les plus jeunes.
(*) www.femmes-scientifiques.com

By |2019-06-04T12:47:02+01:00juin 4th, 2019|Médias|Commentaires fermés sur Poitiers : le lycée Nelson-Mandela met en avant les femmes scientifiques